ADAKPAME: COVID 19, UN JEUNE HOMME FRAPPÉ À MORT, LA POPULATION RÉVOLTÉE ACCUSE L’ARMÉE

 ADAKPAME: COVID 19, UN JEUNE HOMME FRAPPÉ À MORT, LA POPULATION RÉVOLTÉE ACCUSE L’ARMÉE

Toute la population d’Adakpamé est indignée et révoltée contre les forces de l’ordre. Elle occupe actuellement les rues du quartier Adakpamé .Un soldat dans l’exercice de sa fonction aurait tabassé à mort un pauvre citoyen.

Sorti pour faire ses besoins hier nuit lors de couvre-feu, un père de famille du nom de Kodjo Atti Koffi, âge de 40 ans n’est plus rentré chez lui. Il a été retrouvé mort ce matin. Sur les lieux du crime, on peut voir les traces de chaussures militaires au côté de la victime sauvagement tabassé à mort.

Notons que dans ce quartier comme dans plusieurs quartier à Lomé, beaucoup de maison ne disposent pas de latrines. Les populations sont donc obligées d’aller faire leurs besoins dans les latrines publiques ou dans la brousse. C’est dans ces circonstances que notre victime a trouvé la mort.

Ce n’est pourtant pas la première fois que la population se plaint de la gestion de ce mot d’ordre par les forces de l’ordre vis à vis de la population. 2 morts auparavant et plusieurs blessés pendant leur interventions lors du couvre feu

Aujourd’hui encore des parents qui vont peut être enterrer leur enfant. Des enfants orphelins de père.

Digiqole ad

La Rédaction

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *