TOGO/3e CONFÉRENCE BILAN DU HCRRUN: 5608 VICTIMES INDEMNISÉES EN 2020S

 TOGO/3e CONFÉRENCE BILAN DU HCRRUN: 5608 VICTIMES INDEMNISÉES EN 2020S

Créé par décret numéro 2013-040,PR du 24 mai 2013, le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) continu d’œuvrer à la réconciliation nationale, à la paix civile et à la stabilité politique.

Ce mardi, il a procédé à la présentation du 3ème bilan des indemnisations. Celle au titre de l’année de 2020.
En dépit de l’angoisse de l’année 2020, faute de la pandémie de la Covid-19, le HCCRUN ne s’est pas interdit d’honorer sa mission en étant à la hauteur de sa tâche.

« C’est dans ce contexte particulièrement difficile, marqué par cette pandémie et les mesures de restriction édictées par le gouvernement pour endiguer la pandémie, que le HCRRUN, à l’instar des autres Institutions de la République, a poursuivi sa mission. Il ne nous semble pas utile de nous appesantir ici sur les difficultés auxquelles le HCRRUN a été confronté, car le cas de notre Institution ne constitue pas une exception.Mais lorsqu’on sait que l’une de ses activités cruciales, notamment le volet indemnisation et la prise en charge médicale et psychologique est
centrée sur des victimes, dont les attentes sont toujours très fortes, l’on
peut mesurer l’ampleur des dommages occasionnés par cette pandémie dans l’accomplissement de la mission du HCRRUN » a rappelé Awa nana Daboya, Présidente du HCRRUN.

Pour cette institution, l’exercice de ce mardi est à la fois un impératif, en ce sens qu’il est un des pendants de la vision du Chef de l’Etat. Il permet au HCCRUN d’informer et de renseigner sur l’évolution de sa mission dont la mise en œuvre et la réussite restent tributaires de l’adhésion des populations toutes entières.

Pour ce compte-rendu obtenu seulement après six mois d’activités, le HCCRUN a indemnisé 5608 victimes. A ce jour, les ressources totales mobilisées, depuis le démarrage, s’élèvent à 12 milliards de FCFA. Les dépenses quant à elles, s’établissent à onze milliards huit-cent quatre-vingt-dix-sept millions huit-cent quatorze mille huit-cent (9 897 814 801) de dépenses d’indemnisations financières au profit de 13 268 victimes.

Il faut dire que le HCCRUN a hérité de deux bases de données notamment la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) et Commission Nationale Spéciale d’Enquête Indépendante (CENSEI).

Pour la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR), par rapport au mandat de 1958 à 2005, le HCCRUN a retenu 29 497 victimes provisoires éligibles.

Quant à la Commission Nationale Spéciale d’Enquête Indépendante, le mandat a été de 2005 et le nombre de victimes éligibles est de 2993.

A l’issue de ces deux bases de données en une seule, le nombre total provisoire de victimes éligibles au programme de réparation à ce jour est de 32 490.
Le HCCRUN retient à ce jour 13 268 victimes indemnisées et 19 222 victimes non encore indemnisées. Un résultat positif qui l’encourage à projeter l’année 2021.

« Conscient des attentes légitimes de toutes ces victimes, le HCRRUN
compte, à la lumière des moyens financiers toujours mis à sa disposition par le Gouvernement et reconduit en 2021, intensifier la mise en œuvre du Volet indemnisation afin de leur témoigner la compassion de l’Etat.
Parallèlement au Volet Indemnisation, l’année 2021 connaitra une extension de la mise en œuvre des réparations communautaires et collectives. D’ores et déjà, le HCRRUN s’apprête à procéder, dès le premier trimestre 2021, au lancement des travaux pour la réalisation d’infrastructures fédératrices dans trois localités : Barkoissi dans la préfecture de l’Oti, Pouwèdéou dans la préfecture de Sotouboua et Niki-Niki dans la préfecture de Blitta. Sur un autre plan, celui des réparations mémorielles, les investigations perturbées par la pandémie de la COVID-19 reprendront en 2021, afin de faire avancer les préparatifs pour l’hommage aux illustres personnages de notre pays, dont l’ancien Président de la République Nicolas Grunitzky, prévu pour le second trimestre. Sans oublier les activités de formation et de renforcement des capacités ainsi que les activités de facilitation de soins de santé dans le cadre du suivi de la prise en charge médicale des victimes, le HCRRUN entend, en 2021 amorcer les autres volets de sa mission, savoir les activités de garantie de non répétition et autres rencontres sur l’impunité afin de s’inscrire comme une institution constitutionnelle ou asseoir sa pérennisation par une loi pour mener à bien une politique de réconciliation et de
reconstruction de l’unité nationale effective au Togo » a informé Awa nana.

Pour rappel, la présentation du plan médical, l’intervention des Huissiers de Justice et celle de l’ancien Premier ministre Kokou Koffigoh, personne ressource principale du HCCRUn ont animé cette conférence bilan 2020 du HCCRUN.

NPA

Digiqole ad

La Rédaction

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *